Forum de test. Avec Graph & écrit
 
Ceci est un forum de test. Ainsi qu'un forum ou je garde tout mes graphs et mes écrits.

Partagez | 
 

 03 - Retour au Sanctuaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Félicia
Féli — Belle, on ira.
avatar

Messages : 655
Date d'inscription : 29/05/2013

MessageSujet: 03 - Retour au Sanctuaire.   Ven 4 Avr - 22:55


Elyänn.

La jeune Guérisseuse rejeta la lanière de son sac sur son épaule et pénétra l’enceinte du Sanctuaire sans se soucier des gardes qui la dévisageaient avec étonnement. Il était rare de voir une femme qui ne portait pas de masque. Elle inspira profondément en arrivant devant le long escalier, dire qu’elle galopait là dessus quand elle était toute petite. Elle soupira et traversa le temple du Bélier ou il n’y avait personne, normal son frère était a Jamir. Ensuite elle arriva devant le temple du Taureau, ou se trouvait Aldébaran en armure. Elle le dévisagea et sourit.

« Bonjour Aldébaran, il y a longtemps qu’on ne s’est pas vu. »

Le Taureau haussa un sourcil et sembla réfléchir puis il sourit.

« Elyänn. Je suis content de te revoir. »

« Moi aussi Aldébaran, moi aussi. »

« Tu veux boire une tasse de thé ? »

« En redescendant peut être, Aldébaran, je dois aller voir le Grand Pope. »

Le grand Taureau acquiesça et elle traversa son temple, son sac toujours sur l’épaule elle avança jusqu’au parvis du temple des Gémeaux, un sourire nostalgique s’afficha sur son visage alors qu’elle se souvenait de ses entraînements avec Kanon. Elle soupira et traversa rapidement le temple avant de continuer à monter.

---------------------------
Deathmask.

Il s’était installé sur les marches entre son temple et celui des Gémeaux, sur que personne n’allait débarquer pour attaqué le Sanctuaire et de toutes façon il y avait trois temples, dont deux vide il devait bien l’avouer, avant le sien. Alors il aurait le temps de se préparer si bataille il devait avoir. Torse nu, ne portant qu’un jeans pour tous vêtements, affalé sous le soleil Grec comme un touriste sur la plage il était plongé dans ses pensées. Du moins jusqu'à ce qu’il en soit sortit.

« Hé bien c’est comme que vous vous présentez a quelqu’un qui arrive, Chevalier ? » Lança une voix rieuse.

Il se releva aussitôt, fixant stupidement la jeune fille devant lui, un pantalon noir, une tunique blanche, une ceinture rouge a la taille, cheveux rouge avec deux mèches blanche entourant son visage, qui lui firent penser à la gamine qui s’était cognée à lui treize ans plus tôt alors qu’il venait prendre possession de son temple, elle avait les yeux bleu clair et deux points de vies bleus clairs.

« Heu... »

Réponse stupide numéro un félicitation. Il se frappa mentalement. Mais la jeune fille lui souriait et son sourire lui donnait envie de sourire à son tour.

« Je m’appelle Elyänn, je viens de Jamir, je suis une guérisseuse. » Se présenta-t-elle.

« Deathmask, chevalier d’Or du Cancer. » Se présenta-t-il à son tour. « Vous utilisez votre cosmos pour guérir c’est bien ça ? »

« Exact, je ne suis pas une combattante, même si en cas de besoin je pourrais. »

Il hocha la tête et elle lui sourit.

« Je vous accompagne jusqu’au temple du Pope ? » Proposa-t-il.

Et il se frappa encore mentalement, elle n’allait jamais accepter, elle allait se foutre de lui en lui disant qu’elle était capable d’y aller seule.

« Je n’ai pas besoin de chevalier servant. » Dit Elyänn en riant. « Mais j’accepte avec plaisir. »

Elle avait accepté, il lui adressa un sourire un peu timide, il n’avait pas vraiment l’habitude de se montré social. Il accompagna Elyänn, après avoir enfilé un t-shirt et des chaussures, mains dans les poches il suivit Elyänn à deux pas derrière elle comme un garde du corps silencieux, ce qu’elle fit remarquer.

« Elyänn ! » Cria presque Aiolia en voyant la jeune fille.

Il l’attrapa dans ses bras lui faisant tomber son sac, Elyänn rigola et tapa sur le torse du Lion.

« Aiolia arrête ! »

Le Lion la lâcha tandis que Deathmask ramassait le sac de Elyänn sans dire un mot, ce qui fit hausser un sourcil au Lion. Elyänn le regarda et sourit avant de déposé un baiser sur la joue d’Aiolia.

« Je te revois plus tard Aiolia. » Lança-t-elle en partant vers la sortie, suivie par Deathmask.

« Tu me rend mon sac ? » Demanda-t-elle au Cancer.

« Pas maintenant. » S’amusa le Cancer.

La Guérisseuse fit la moue puis haussa les épaules.

« Comme tu veux. »

Ils montèrent jusqu’au temple de la Vierge, discutant un peu, ainsi il apprit qu’elle était la sœur du chevalier du Bélier. Elle apprit sa réputation au sein du Sanctuaire, mais ça ne lui fit ni chaud ni froid. Dans le temple de la Vierge Shaka les regarda passer sans ouvrir les yeux, alors qu’ils sortaient, Elyänn marmonna que Shaka lui avait foutu la trouille. Puis c’était la Balance, vide, puisque le chevalier d’Or c’était Roshi et qu’il était aux Cinq Pics. Le temple du Scorpion où ne se trouvait pas Milo.

« Je suppose qu’il doit être avec Camus. » Dit Elyänn en haussant les épaules.

Le temple du Sagittaire, personne. Aioros était mort depuis douze ans, Elyänn soupira. Chez le Capricorne, Shura dit à Elyänn qu’il était content de la revoir, qu’il faudrait qu’elle manger chez lui un de ces jours, elle accepta. Chez le Verseau ils trouvèrent Milo et Camus, Elyänn sauta au cou du Scorpion qui lui rendit son étreinte, elle les félicita pour le fait qu’ils soient ensemble. Puis ce fut au tour des Poissons.

« Salut Aphrodite. » S’exclama Elyänn en trouvant le Poisson dans son jardin.

« Oh Elyänn. » Le Suédois sourit à la jeune fille et cueillit une rose qu’il lui tendit en souriant. « Elle est inoffensive je te rassure. »

Elyänn sourit et prit la rose.

« Merci Aphrodite. »

« Mais de rien, qu’est-ce qu’une rose par rapport à ta beauté Elyänn. »

« Tu va me faire rougir Aphro’. »

« Ce n’est que la vérité. » Rétorqua le Suédois.

« On se voit plus tard Aphrodite. »

Le Poisson acquiesça et Deathmask la suivit à nouveau jusqu’au palais du Pope, un garde les emmena jusqu’au bureau du pope, et leur dit que le Pope les recevrait après qu’ils devaient attendre avant de les laisser. Deathmask posa le sac de Elyänn à terre.

« Tu sais que c’est plus ton père le Grand Pope je suppose. »

Appuyée contre le mur face à la porte Elyänn releva le nez, plongeant ses yeux bleu clair dans ceux plus foncé du Cancer.

« Je sais. » Répondit-elle. « Mon frère l’avait sentit, moi j’étais trop jeune pour le sentir, on a filé a Jamir et il m’a tout dit la bas. Tu sais qui c’est ? »

« Oui. »

« Saga ? » Demanda-t-elle après un long silence.

« Ouais. »

« Je m’en doutais. Comment t’as su ? »

Il n’eut pas le temps de répondre, un serviteur sortait du bureau et leur disait d’entrer. Il échangea un regard avec Elyänn qui hocha la tête avant de suivre le serviteur, il suivit la Guérisseuse comme un garde du corps, derrière le masque il pouvait sentir le regard interrogateur de Saga en voyant l’attitude d’un de ses assassins.

« Grand Pope. » Salua Elyänn. « Je viens de rentrer de Jamir où j’ai perfectionné mes techniques de guérison et je viens me présenter à vous pour prendre mon poste. »

« Très bien. Deathmask puisque tu l’as accompagnée ici tu la conduiras à une des maisons des Argents vide. »

« Bien Grand Pope. »

Il leur fit signe de sortir et ils sortirent, dans le couloir avant qu’elle ait put faire un geste Deathmask ramassa le sac s’éloignant dans le couloir, Elyänn le suivit, grommelant insultes sur insultes entre ses dents, insultes qui n’avaient rien a envié a celle des dockers du port d’Athènes, au grand étonnement de Deathmask. A peine à l’extérieur Elyänn frappa dans une colonne.

« Comment peut-il oser se présenter devant moi ? » S’exclama-t-elle en frappant à nouveau dans la colonne.

« Elle t’a rien fait la colonne tu sais. » Fit remarquer Deathmask.

« Je sais. »

Elyänn commença à descendre l’escalier, toujours suivie par Deathmask.

« Bon alors comment t’as su pour Saga ? »

« Je l’ai découvert quelques temps après la mort de ton père, j’ai été envoyé en mission, tuer quelqu’un. Une jeune femme qui avait été mise au courant de l’existence du Sanctuaire. Je savais que ton père n’aurais jamais fait faire ça, il l’aurait faite enlever et aurait fait d’elle une servante. » Il passa une main dans ses cheveux. « J’ai accomplis la mission, je suis revenu faire mon rapport. Puis je l’ai observé et je l’ai vu un jour sans son masque et son casque. J’ai été lui dire que je savais, il m’a expliqué ses motivations pour tout ça, j’ai fait semblant de le croire et je lui ai juré fidélité. Mais j’essaie d’agir dans l’ombre pour qu’on découvre qu’il n’est pas le vrai grand pope, enfin ça n’as jamais réussit. Si tu ne veux pas me croire je comprendrais. »

Elle acquiesça et ne dit pas un mot. Deathmask l’escorta, au deuxième temple Aldébaran les arrêta et reparla à Elyänn de la tasse de thé, qu’elle refusa en lui disant qu’elle irait le voir le lendemain pour ça. Deathmask la laissa dans une maison de chevalier d’Argent, vide bien entendu, pas trop loin de la route des douze maisons.

---------------------------

Quelques jours plus tard il frappait à la porte de Elyänn. Elle lui ouvrit, un peu intriguée. Il lui proposa une balade à Athènes. Et a sa grande surprise elle accepta. Pendant leur balade il s’amusa a jouer le parfait gentleman, pour lui changer les idées de ce qu’il lui avait dit quelques jours plus tôt et aussi du fait qu’elle soit au Sanctuaire, sous les ordres de celui qui avait tué son père. La faire sourire était la mission qu’il s’était confié en voyant son attitude triste alors qu’ils redescendaient du palais du pope.

Il renouvela cette sortie quelques jours plus tard, jetant des regards noirs à tous les hommes qui regardaient un peu trop lubriquement Elyänn. Elle était trop jeune pour tout ses types, et pour lui aussi au passage, une fille de 17 ans n’avait rien à faire avec un type comme lui, parce qu’il était un tueur. Mais elle semblait apprécier sa compagnie et son humour un peu tordu. Lui il appréciait sa vitalité, sa joie de vivre et son amusement enfantin devant certaines choses. Qui provoquaient des regards étranges des gens aux alentours. Il lui avait avoué son véritable prénom, plus facile pour qu’elle l’interpelle quand ils étaient à Athènes.

« Oh Angelo ! » S’écria Elyänn devant la vitrine d’une boutique.

« Quoi ? »

« Regarde ! » Elle lui montra les peluches en vitrine, dont un crabe.

« Il est beau non ? »

Le Cancer regarda la peluche, puis Elyänn qui lui souriait, elle avait une idée derrière la tête Elyänn. Il sentait les ennuis arrivés, et il se dit qu’il n’aurait jamais dut se confier la mission de la faire sourire quand il la vit entré dans la boutique, et en ressortir quelques minutes plus tenant fièrement la peluche crabe dans la main. Et lui tendit. Il haussa un sourcil mais elle lui sourit, bon pour un sourire il pouvait bien la prendre cette peluche.

Il l’invita à venir manger chez lui, elle s’étonna encore des visages sur les murs de son temple, mais il lui expliqua qu’ils n’étaient pratiquement tous qu’illusion, ceux qui ne l’étaient pas étaient les visages de criminel. Elle s’amusa de voir que la peluche qu’elle lui avait achetée était sur son canapé, a la vue de n’importe qui entrant dans le temple du Cancer.

---------------------------

A demi caché derrière une colonne il la regardait alors qu’elle donnait un petit cours aux apprentis, un cours sur l’anatomie humaine, un peu plus loin il voyait Marine chevalier d’Argent de l’Aigle et l’apprenti de cette dernière profiter du cours. Lui il la regardait entourée de tous ces gosses entre 7 et 14 ans, qui écoutaient la Guérisseuse attentivement.

« Tu l’aimes ? »

Il sursauta et se retourna croisant le regard d’Aphrodite qui sourit. Shura est la aussi. Il haussa les épaules. Mais Shura l’attrapa en passant un bras autour de ses épaules, vite suivit par Aphrodite, ainsi entouré par ses deux amis.

« Je t’aime bien Death’ tu le sais bien, mais tu vois je tiens plus a Elyänn qu’à toi, alors si tu t’amuses avec elle ou que tu la fais souffrir ami ou pas je te le ferais payer. »

« Ouais, Aphro’ et moi on la considère comme notre petite sœur. »

Le Suédois acquiesce d’un sourire.

« Et elle a tourné la tête de tout le monde je peux te l’assurer, tu te souviens de Kanon ? »

Il acquiesça.

« Ben il était celui qui s’occupait le plus d’elle, elle était comme un petit chien qui suis son maître. » S’amusa le Poisson, faisant grogner Deathmask.

« Tout ça pour dire Death’ que si tu lui fais le moindre mal tu nous auras sur le dos. Et je crois qu’il n’y aura pas que nous. »

« C’est bon. C’est bon, j’ai comprit. Mais de toute façon une fille comme elle ne s’intéressera jamais a quelqu’un comme moi, alors soyez rassurer je ne la ferais pas souffrir. »

Aphro’ et Shura le lâchèrent et échangèrent un regard, soupirèrent de concerts et s’éloignèrent après avoir levé les yeux au ciel, laissant Deathmask dans l’incompréhension. Ils avaient quoi ces deux la ? Il jeta un dernier coup d’œil à Elyänn puis il s’éloigna retournant dans son temple.

---------------------------

Il évita Elyänn pendant quelques jours, tout ce que lui avaient dit Shura et Aphrodite, de qui il était le plus proche. Milo aussi pouvait aussi se targué d’être un de ses proches, car Milo était un des assassins du Pope comme lui. Mais ce n’était pas ça l’important. Non.

Il lui avait fallut plusieurs jours pour comprendre tout ce que Shura et Aphro’ avaient voulu dire. Oui, il était tombé amoureux de Elyänn. Lui, le chevalier d’Or du Cancer, connu de tous pour être un monstre, quelqu’un de froid et d’asocial, était amoureux. Et il devait s’avouer qu’il ne savait pas quoi faire.

Quand il arrêta de l’éviter elle ne lui posa aucune question, elle se contenta de lui dire qu’il lui avait manqué ces derniers jours. Puis ils avaient recommencé a se voir, chez lui ou chez elle, a sortir a Athènes. Il ne savait pas draguer, mais tous ses petits gestes qu’il faisait étaient plus révélateurs.

---------------------------

Quelques mois plus tard, il avait décidé de descendre s’entraîner aux arènes ce qu’il faisait rarement, il put voir appuyée contre une colonne Elyänn et devant elle un chevalier d’Argent. A le voir il était aisé de deviner ce qu’il faisait, il draguait Elyänn. Elle le remarqua et lui sourit comme elle le faisait toujours. Mais il ne fit pas un geste, il l’ignora et repartit dans son temple.

Merde. Pourquoi je m’obstine, elle ne voudra jamais de moi. Je ne suis qu’un tueur, tout monde dit que je suis complètement fou. Je peux leur donner raison maintenant, je suis fou, fou d’elle oui. J’ai envie de le tuer ce petit con.

Il frappa dans un mur de son temple, tellement fort qu’il se brisa quelques petits os et fit un trou dans le mur.

« Merde ! »

« Angelo ? » Murmura une voix timide a l’entrée de son temple.

« Je suis là. » Répondit-il.

Qu’est ce qu’elle voulait ? Il l’entendit traverser le temple pour le rejoindre, et alors qu’elle était près de lui il l’entendit soupirer. Elle prit sa main dans les siennes, concentrant son cosmos pour le soigner, un vieux réflexe faillit lui faire retirer sa main.

« Elyänn... »

« Qu’est ce qu’il y a Angelo ? Pourquoi tu es partit si vite ? »

« Je... » Il soupira.

« Laisse tomber. Tu ferais mieux de m’oublier Elyänn, retourne rejoindre celui avec qui tu étais, t’occupe pas de moi. » Marmonna t’il.

« Non Angelo. Je ne vois pas j’irais rejoindre quelqu’un que je n’apprécie pas vraiment, alors que quelqu’un que j’aime beaucoup ne va pas bien. »

Elle lâcha sa main, à présent guérie, et lui prit le bras pour l’entraîner vers l’appartement du temple. S’aidant de la télékinésie elle prépara du thé pendant qu’il la regardait faire debout a l’entrée de sa petite cuisine ne sachant pas quoi faire. Lorsqu’elle eu finit le thé elle posa les tasses sur un plateau et se retourna pour aller les mettre dans le salon, lorsqu’elle passa à côté de lui il lui prit le plateau des mains et le reposa la où il était.

« Angelo. » Souffla Elyänn faussement grondeuse.

Il eut un sourire et attrapa la jeune fille par la taille avant de la pousser doucement contre le mur.

« Angelo ? » Demanda-t-elle un peu inquiet.

« Tu voulais savoir pourquoi j’étais partit si vite... » Il caressa sa joue d’un doigt et lui sourit un peu timide, un peu hésitant.

« J’étais jaloux, jaloux de voir ce minable te dragué. J’ai eu peur que tu m’oublie pour lui, et dans un sens ce serait mieux, je ne veux pas te voir souffrir Elyänn et si tu reste avec moi tu risque de souffrir. »

Elyänn rougit mais lui fit un sourire.

« Je t’ai dit que je n’avais pas besoin d’un chevalier servant Angelo. N’essaie pas de m’éloigner de toi sous le prétexte que tu es Deathmask et que tout le monde te vois comme un monstre sanguinaire, moi je sais que tu n’es pas comme ça en réalité, je te connais maintenant Angelo, et je sais que tu ne me feras pas souffrir sauf sans le vouloir. Mais je m’en fiche, tu sais pourquoi espèce de grand idiot ? »

« Heu non ? »

« Je t’aime. »

Il plongea son regard dans celui de Elyänn, oui elle l’aimait, il lui sourit, presque timidement avant de l’embrasser. Ce n’était pas la première fois qu’il embrassait, mais c’était la première fois qu’il embrassait quelqu’un pour qui il ressentait quelque chose.

« Je t’aime. » Souffla-t-il rompant le baiser, enfouissant son visage contre le cou de Elyänn.

Le temps continuait d’avancer, le thé refroidissait sur le plan de travail, mais ce n’était plus important.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feli-test.forumgratuit.be
 
03 - Retour au Sanctuaire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour au travail....
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Est-ce que quelqu'un a vu le retour de Nounou McPhee
» Retour maison
» Retour 3D' S-Pagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féli — Test, Graph, Écrit :: ♦ [Cycle] L'Atlante et le Crabe [Saint Seiya]-
Sauter vers: